Quels sujets pour les débutants ?

Avatar de l’utilisateur
Florent
Oiseau Nangpa
Oiseau Nangpa
Messages : 748
Inscription : jeu. 4 févr. 2010 12:56

Re: Quels sujets pour les débutants ?

Message non lu par Florent » lun. 19 juin 2017 16:13

ted a écrit :
lun. 19 juin 2017 14:24
jules a écrit :
lun. 19 juin 2017 14:08
Sinon, moi, je me dis souvent que je ferais mieux de me taire, mais en général c'est trop tard. :oops:
Non mais... il se passe quoi là ? :)
J'ai du louper un épisode.

:D

Un forum, c'est fait pour causer non ?
Tout à fait ted, ou sinon ça sert à quoi un forum? On peut quand même émettre des avis tout en restant respectueux, faire ressortir des différences. le tout est de comprendre l'autre, que notre expérience ne sera pas forcément simillaire à celle de l'autre, mais au final on arrive,on arrivera tous au même endroit, et ce indépendamment du temps que cela peut prendre:
Sur la Terrasse de l'Eveil ( Bodhimanda) là ou justement le temps n'aura plus le même sens et sera complètement bouleversé, illuminé, transcendé...

chercheur
Oiseau Nangpa
Oiseau Nangpa
Messages : 613
Inscription : jeu. 1 juin 2017 09:57

Re: Quels sujets pour les débutants ?

Message non lu par chercheur » lun. 19 juin 2017 17:41

Chercheur

C'est cette remarque de Florent qui t'a énervé ? :roll:
Je pense que les débutants qui croit que parce que il vont faire Zazen ça suffira à mettre fin à Dukkha et à devenir un Bouddha, ils vont rapidement déchanter quand ils verront combien est ardue la tâche d'arriver à cette réalisation qu'est la Bouddheité.
Non. Et puis je ne suis pas énervé. On peut dire que vous avez été respectueux. Mon ressenti était tout autre. J'ai pu me tromper sur vos intentions, désolé, c'est un des problème avec internet.

On est libre de débattre, mais, je trouve dommage que dans une même famille (le bouddhisme) on puisse trouver des reproches à l'autre membre de la famille. Cela m'attriste en fait. Dans ce genre de débat on fait vite des raccourcis je crois et j'ai bien peur que nos belles lunettes dénaturent en fait la beauté et la force de chaque tradition.

Florent, dans le zen soto on "arrive" pas à la bouddhéité comme on arrive à Paris avec le TGV, ou avec un char à boeuf. Et on apprend vite que la souffrance fait partie de la vie. On apprend juste à vivre avec, en s'asseyant en silence.

Encore désolé. En toute amité.
chercheur jap_8

chercheur
Oiseau Nangpa
Oiseau Nangpa
Messages : 613
Inscription : jeu. 1 juin 2017 09:57

Re: Quels sujets pour les débutants ?

Message non lu par chercheur » lun. 19 juin 2017 18:11

Pour poursuivre la discussion.
Au contraire j'ai une très haute estime pour cette forme de Bouddhisme, mais qui reste une méthode tellement abrupte qu'elle ne peut convenir qu'à une minorité, une élite...
Je note que le bouddhisme zen est l'un des courants bouddhiste où il y a le plus de pratiquant dans notre pays. D'ailleurs je ne sais pas s'il y a des statistiques en France à ce sujet. Il était peut-être réservé à une élite, mais il ne l'est plus maintenant.

Jules, à propos de Houei-neng, des historiens prétendent que son analphabétisation est une légende qui soutenait l'idée que l'on avait pas besoin de connaissance livresque pour réaliser l'Eveil, et donc que le bouddhisme zen était accessible à tous.
Dernière modification par chercheur le lun. 19 juin 2017 18:34, modifié 1 fois.

chercheur
Oiseau Nangpa
Oiseau Nangpa
Messages : 613
Inscription : jeu. 1 juin 2017 09:57

Re: Quels sujets pour les débutants ?

Message non lu par chercheur » lun. 19 juin 2017 18:32

De plus, la Terre Pure n'est pas une voie d'éveil subit. Or, dans ce monde de consommation effrénée, on veut tout, tout de suite. Et le Vajrayana, le Zen, le Dzogchen, proposent l'éveil en une vie. Donc la fin de la souffrance dans cette vie ci ! Ce qui explique sans doute en partie leur succès populaire grandissant, comparativement à Théravada (voie vertueuse sur plusieurs vies).
Dans le bouddhisme il y en a pour tous les goûts. Je simplifie : pour les "austères", il y a le zen et theravada, pour les new-age il y a le bouddhisme tibétain, et pour les dévots il y a le bouddisme de la Terre Pure. Tout cela répondant au besoin de chacun, et corrigeant à la longue les vues de chacun. C'est pas merveilleux ça ! :D

Avatar de l’utilisateur
ted
Bavard occasionnel / Team Nangpa
Bavard occasionnel / Team Nangpa
Messages : 12622
Inscription : mar. 8 juin 2004 16:48
Contact :

Re: Quels sujets pour les débutants ?

Message non lu par ted » lun. 19 juin 2017 18:44

chercheur a écrit :
lun. 19 juin 2017 17:41
Encore désolé. En toute amité.
chercheur jap_8
Non non. Ne sois pas désolé chercheur.

Les "coups de gueule" c'est thérapeutique.
Yen a eu des mémorables sur Nangpa .
Le Véritable Silence Ne Craint Pas Le Bruit

" O Mahânâma... Entre la délivrance d'un disciple laïc et celle d'un bhikkhu, il n'y a aucune différence. " (Samyutta-nikâya)

Compagnon

Re: Quels sujets pour les débutants ?

Message non lu par Compagnon » mer. 21 juin 2017 19:52

@Chercheur : On est libre de débattre, mais, je trouve dommage que dans une même famille (le bouddhisme) on puisse trouver des reproches à l'autre membre de la famille. ba11

Personnellement je pense qu'une conduite intéressante et extrêmement profitable serait, systématiquement, quand on a à faire avec un pratiquant d'un courant différent du sien, de faire, quand cela est possible, ce que l'on peut, pour l'aider lui a avancer dans sa propre école.

Explication, exemple : mettons que je sois pratiquant du Zen, si j'échange avec un pratiquant théravada, et que nous avons en commun un sujet de discussion ou bien qu'il exprime un besoin, une interrogation, un soucis, j'irais pécher des réponse dans le courant théravada et non dans mon propre courant Zen. Ainsi je ne cherche pas à "défendre" mon école, à la mettre en avant.
De même si je suis pratiquant du bouddhisme tibétain et qu'un pratiquant Zen exprime un questionnement, j'irais chercher pour lui des réponses si j'en trouve dans le courant Zen et les lui indiquerait.

Evidemment je me garderais a chaque fois de toute comparaison ou jugement de valeur car ce qui parle à l'autre dans son école pourra ne pas du tout me parler. Quelque part, chaque école est une langue particulière qui parle de la même chose. Mais chaque langue n'est compréhensible que par celui qui la pratique.

Cela évite tout sectarisme et une parfaite équanimité vis à vis de toute école du bouddhisme. Ni attachement à la sienne ni aversion pour celle des autre. Nous évitons ainsi que notre "moi" s'empare de notre école et en face un instrument de renforcement de l'ego.

Le passé nous enseigne que malheureusement même au sein du bouddhisme il y a eu des heurts entre courants et pas seulement en mots, ne commettons pas la même erreur tragique. Dans sa communauté originel le Bouddha cherchait constamment le dialogue, l'échange jusqu'a obtenir un consensus acceptable par tous.

Avatar de l’utilisateur
ted
Bavard occasionnel / Team Nangpa
Bavard occasionnel / Team Nangpa
Messages : 12622
Inscription : mar. 8 juin 2004 16:48
Contact :

Re: Quels sujets pour les débutants ?

Message non lu par ted » jeu. 22 juin 2017 00:12

Moi je crois qu'on ne devrait pas faire la morale ni de remarques aux autres membres sur leurs propos ou leurs opinions. :)

On devrait laisser cette tâche aux modérateurs et administrateurs du forum. C'est leur boulot. wiseman

Il y a un bouton pour signaler à l'équipe du forum les propos déplacés. Le petit point d'exclamation.
Le Véritable Silence Ne Craint Pas Le Bruit

" O Mahânâma... Entre la délivrance d'un disciple laïc et celle d'un bhikkhu, il n'y a aucune différence. " (Samyutta-nikâya)

Compagnon

Re: Quels sujets pour les débutants ?

Message non lu par Compagnon » jeu. 22 juin 2017 04:43

@Ted : comment distingue tu "faire la morale" et rappeler les préceptes éthiques et moraux recommandés par le Bouddha ? Vu que nous sommes sur un forum dédié... le Noble Sentier Octuple est un code moral, dans le sens ou il distingue ce qu'il est correct et non correct de faire, penser ou dire. La parole juste ou parfaite fait partie de ce code éthique/moral.

Avatar de l’utilisateur
cgigi2
Team Nangpa
Team Nangpa
Messages : 6882
Inscription : ven. 27 janv. 2006 18:00

Re: Quels sujets pour les débutants ?

Message non lu par cgigi2 » jeu. 22 juin 2017 05:57

La pensée juste (sammâ sankappa):

ou émotion juste :
C'est avoir une pensée libre de jalousie, de mauvais vouloir, et de cruauté. Mais aussi dénuée de haine, d'avidité et d'ignorance

La parole juste (sammâ vâcâ):

S'abstenir de mensonges, de médisances, d'un langage grossier et s'abstenir de paroles futiles.
Mais aussi : ne pas semer la discorde par ses paroles, ne pas parler abusivement.

http://bica-vipassana.blogspot.ca/2007/ ... ntier.html
avec metta
gigi flower_left
Dhamma un jour Dhamma toujours

Compagnon

Re: Quels sujets pour les débutants ?

Message non lu par Compagnon » jeu. 22 juin 2017 06:34

Le problème est toujours le même sur un forum, on n'a pas les gens en face, on ne dispose :
- ni de leur langage du corps.
- ni du timbre de leur voix.
- ni de leur expression faciale.

Si bien qu'un conseil ou une remarque faite par une personne avec un état d'esprit résolument bienveillant, par prévenance, soucis, dans une réelle préoccupation d'aide à l'autre désintéressée peut parfaitement être interprétée très différemment.

Les mots écrits sont "froids" en quelque sorte, vous pouvez y mettre tous les smiley que vous voulez cela n'y changera rien.

Si bien qu'on risque d'en venir à ce que plus personne ne dise plus rien a plus personne, notez comme Circée se plains régulièrement du coté "épidermique" des réactions ici. Hors c'est sa façon d'interpréter les réactions, parfois correctement parfois non.

Nous ne disposons pas comme je l'ai dis des informations non-verbale, et c'est 60% de la communication ! Automatiquement notre mental a besoin de combler ce vide d'information, et comme il ne peut l'avoir chez l'interlocuteur, ce vide est remplacé par une spéculation du mental sur ce qu'est "peut être" l'état d'esprit de l'interlocuteur, et ce "peut être" est une loterie enfin pas tout à fait. Notre mental instinctivement va suggérer un état d'esprit chez l'autre qui serait le sien en pareil cas. Donc nous remplaçons les 60% manquant pas notre propre mental a nous. Nous prêtons à l'autre un état d'esprit, une humeur, des motivations, une personnalité qui est en fait la nôtre pour 60% sans que nous en soyons forcément conscient.

C'est un fait connu, on reconnait aisément chez les autres les défauts que nous avons nous même sans oser nous l'avouer justement parce qu'ils nous sont familiers, nous vivons avec tous les jours !
Ecoutez une personne en critiquer une autre et vous verrez qu'il y a de fortes chances qu'elle se décrive elle même et non pas l'autre.

Combien de fois ai je vu sur des forums de discussions tel ou tel interlocuteur taxer tel autre de tel ou tel comportement en en étant lui même le parfait exemple et en refusant catégoriquement de l'admettre.

Je ne parle même pas du fait que pour chacun d'entre nous un même mot n'a ni la même définition ni le même poids ou la même charge émotionnelle.

Les mots aussi sont vides en quelque sorte.

D'expérience personnelle je constate régulièrement a quel point malgré un souci constant du mot le plus juste quand je cherche a exprimer ma pensée, malgré un souci de modération, de pondération, de prudence, mes propos sont régulièrement interprétés de travers, déformé, exagérés, etc... et ce qui vaut pour moi vaut pour n'importe qui ici.

Je me souviens d'une formation en PNL on l'on prenait conscience qu'en milieu professionnel par exemple, lors de réunions, il y avait parfois des conflits totalement gratuits car deux personnes en apparence totalement en désaccord l'étaient juste au niveau des mots, sur le fond elle voulaient la même chose, avaient le même objectif, le même point de vue, mais simplement des mots différents pour le dire, et chacun croyait que l'autre avait une opinion différente simplement parce que les mots, la surface en fait, était différente.

Et vous savez quoi ? Ce post là n'échappera pas à la règle :) Il y a aussi des chances qu'il ne soient pas compris tel que je veux le faire comprendre. crysmiley

(J'ai un peu l'impression d'être un type en camisole qui se cogne la tête contre les murs de sa cellule capitonnée).

Dukkha-dukkha ? Samkhara dukkha ?

Cela fait des années pour ne pas dire des décennies que je rêve de pouvoir communiquer en télépathie... plus de risque d'erreur.

@Ted : si tu en as envie ce post c'est aussi de la moralisation ! :lol:

Avatar de l’utilisateur
ted
Bavard occasionnel / Team Nangpa
Bavard occasionnel / Team Nangpa
Messages : 12622
Inscription : mar. 8 juin 2004 16:48
Contact :

Re: Quels sujets pour les débutants ?

Message non lu par ted » jeu. 22 juin 2017 08:40

Compagnon a écrit :
jeu. 22 juin 2017 06:34
@Ted : si tu en as envie ce post c'est aussi de la moralisation ! :lol:
Qu'est-ce que tu penses de ce clip ?


Le Véritable Silence Ne Craint Pas Le Bruit

" O Mahânâma... Entre la délivrance d'un disciple laïc et celle d'un bhikkhu, il n'y a aucune différence. " (Samyutta-nikâya)

Compagnon

Re: Quels sujets pour les débutants ?

Message non lu par Compagnon » jeu. 22 juin 2017 08:54

Je préfère l'original de Simon & Garfunkel


Avatar de l’utilisateur
ted
Bavard occasionnel / Team Nangpa
Bavard occasionnel / Team Nangpa
Messages : 12622
Inscription : mar. 8 juin 2004 16:48
Contact :

Re: Quels sujets pour les débutants ?

Message non lu par ted » jeu. 22 juin 2017 08:54

Tu sais Compagnon, ma remarque s'appliquait aussi à celles ou ceux qui te critiquent ouvertement depuis quelques semaines. Faut pas tout prendre pour toi... :)

Les membres échangent entre eux. Ce sont de grandes personnes. Ils connaissent la parole juste. De temps en temps, on fait un rappel. Mais comme on n'est ni leur papa, ni leur maman, ni leur maître, on laisse chacun prendre conscience de ses propres dérives. Question de liberté.

Bon, si ça va trop loin (harcèlement, insultes...), on intervient. Mais globalement, vu l'âge moyen des intervenants, ils s'automodèrent en général.
Le Véritable Silence Ne Craint Pas Le Bruit

" O Mahânâma... Entre la délivrance d'un disciple laïc et celle d'un bhikkhu, il n'y a aucune différence. " (Samyutta-nikâya)

Compagnon

Re: Quels sujets pour les débutants ?

Message non lu par Compagnon » jeu. 22 juin 2017 08:57

Bah ... en l’occurrence je ne prend rien "pour moi" je fais un constat. Mais justement, tu interprètes mes paroles en pensant que "je le prend pour moi" il n'en est rien.

Ah ? On me critique ouvertement depuis quelques semaines ? Première nouvelle, c'est dire si cela m'a marqué...

Avatar de l’utilisateur
ted
Bavard occasionnel / Team Nangpa
Bavard occasionnel / Team Nangpa
Messages : 12622
Inscription : mar. 8 juin 2004 16:48
Contact :

Re: Quels sujets pour les débutants ?

Message non lu par ted » jeu. 22 juin 2017 08:58

Compagnon a écrit :
jeu. 22 juin 2017 08:54
Je préfère l'original de Simon & Garfunkel
Dans l'original, ya pas cette mise en avant de la quête métaphysique, avec ce peuple d'enfants sages qui apparaît sur l'autre rive.

Et ce bateau qui traverse dans le plus grand silence, après que les passions se soient exprimées.
Le Véritable Silence Ne Craint Pas Le Bruit

" O Mahânâma... Entre la délivrance d'un disciple laïc et celle d'un bhikkhu, il n'y a aucune différence. " (Samyutta-nikâya)

Répondre

Revenir à « Réflexions personnelles »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité